RENOVATION D’UNE SALLE DE BAINS

Pour ce projet de rénovation d’une salle de bains, les contraintes étaient d’apporter de la modernité à un espace vieillissant mais tout en garantissant une décoration indémodable et surtout chaleureuse. Le choix des matériaux s’est orienté vers une palette assez restreinte : du blanc et du gris profond pour établir un contraste, du bois brut pour réchauffer l’atmosphère et une pointe de cuivré et doré sur les accessoires.

La disposition générale des équipements a été conservée mais le projet a tout mis en oeuvre pour créer une unité dans ce nouvel espace qui faisait défaut dans l’ancienne version. Un soubassement carrelé a été installé. Il est calé sur la hauteur de l’allège de la fenêtre et se prolonge vers la baignoire et le plan vasque. Le rebord ainsi créé permet d’y disposer des objets. L’habillage du bâti support du WC reprend l’idée de ce bandeau, constituant deux équerres qui se répondent.

La douche à l’italienne est installée dans la même épaisseur que la baignoire et constitue le prolongement du bandeau carrelé. Elle possède une vue directe sur l’extérieur grâce à un panneau vitré.

Des astuces ont été développées pour minimiser les coûts : le plan de vasque est une planche de marronnier massif de 5cm d’épaisseur acheté dans la scierie du village, façonnée par le menuisier du bas de la rue et huilée par le propriétaire. Les vasques à poser proviennent de la grande distribution et font partie des modèles les moins chers, pourtant, elles sont en porcelaine et sont fabriquées localement à Sarreguemines. La robinetterie, la baignoire et les toilettes proviennent eux-aussi de la grande distribution. L’espalier existant a été réutilisé pour intimiser l’espace WC. Le placard en carreaux ciment enduit de Tadelakt résistant à l’eau a été dessiné pour pouvoir permettre la mise en oeuvre de portes et poignées achetées chez le géant suédois du meuble en kit. Le sol est un stratifié texturé adapté à une utilisation dans une pièce humide et présentant un aspect très proche d’un vrai bois, il est posé sur le carrelage existant pour éviter d’avoir à le déposer.

Une attention particulière a été apportée à l’accessibilité sans pour autant dénaturer la décoration. Des barres de préhension aux lignes sobres ont été installées, le seuil de la douche a été rabaissé au maximum par rapport à l’ancienne et une banquette mise en oeuvre à côté de la baignoire permet d’en faciliter l’accès.